Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Grenier d'un écrivain en herbe

Ode à l'eau bienfaitrice

Eau pure, toi qui descend des hauts monts enneigés,

Tu parcours la plaine, tu t'y étales de toute ta force,

Comme si rien n'aurait pu t'en empêcher,

Telle le Torse Divin chatouyé par une belle rose.

 

Eau limpide, toi qui traverse les terres,

Si lointaines fussent-elles de ton lieu de source,

Tu n'aspires qu'à défier l'Air,

Pour le plus grand bonheur de la Grande Ourse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article